oniva.ch

Majorque (septembre 2012)

   

Après avoir longuement choisi et discuté dans la cabine des parents de la prochaine recette de gâteau qu'on ferait, on aperçoit la côte nord-ouest de Majorque. Elle est très sauvage et escarpée, peu accessible en voiture et peu habitée, idéale donc pour y faire de la voile.

    

                 

Arrivée juste avant la nuit dans une superbe calanque (Sa Calobra),où les falaises tombent à pic.

 

L'endroit est grandiose, avec une eau turquoise et une petite plage au fond, qui marque l'entrée d'un canyon dont la rivière est asséchée à cette saison.

                                 

     Tim adore jouer avec les cordes et pêcher des poissons imaginaires!

                            

                    Oui! C'est Oniva tout là-bas au bout entre les 2 falaises!

   

Nous y étions bien tranquille, lorsque soudain un voilier immense nous frôle pour venir s'ancrer à quelques longueurs de notre bateau. Les petits sont salués par tout l'équipage et même par les richissimes propriétaires. Par contre nous ne seront malheureusement pas invités à bord, car ils ont un programme à tenir et deux heures plus tard ils repartent déjà! Lorsqu'ils débarquent sur la plage, c'est le petit personnel qui ramasse le panier pic-nique et les serviettes de bains et qui aide Madame à monter dans l'annexe qui est aussi longue que la moitié de notre bateau!

 

Huaras grimpe une petite montagne et a une belle vue sur le point culminant de Majorque, ainsi que sur la côte nord.

           

    Lecture à bord.                       Tim regarde l'ancre qui tombe dans l'eau.

  

Les fichiers gribs, que nous recevont par notre téléphone satellite Iridium, indiquant la force et la direction du vent, nous donnait 15 noeuds... et c'est avec 30 noeuds et une pointe à 34, que nous nous sommes retrouvés. Le ciel se couvrant et la mer grossissant, le capitaine esquisse encore un sourire pour le photographe, mais après les choses sérieuses se poursuivent avec une pointe record de 13.7 noeuds et une allure moyenne de 10 noeuds.

Les enfant commencent à se demander ce qui se passe, pourquoi les legos tombent parterre et Tim aussi?

                     

   

Finalement le soleil revient et le calme aussi et on finit la journée par une promenade dans la garrigue.

  

2012 septembre Majorque
© 2017