oniva.ch

Sainte-Lucie et Martinique (février 2013)

             

C'est avec beaucoup d'impatience que nos trois enfants se réjouissent de la venue de leurs grands-parents pour 2 semaines à bord d'Oniva. Nous traverserons ensemble du sud de la Martinique à l'île de Sainte-Lucie, puis reviendrons pour quelques jours balnéaires en Martinique.

 

Nous croisons une régate de yoles traditionnelle dans le chenal menant au Marin. Puis traversée sur Sainte-Lucie où certains se montrent courageux malgré leurs estomacs qui n'apprécient que peu la houle tranversale qui nous secoue dans le canal séparant les 2 îles.

 

Arrivée à Rodney bay. On se désaltère avec le jus de bonnes noix de coco dans le village de Gros-îlet. Les maisons sont en bois de toutes les couleurs.

 

Escale à Marigot Bay où les boat-boys ne sont pas agréables, même si l'endroit est charmant. Puis arrivée en vue des fameaux 2 Pitons de Ste-Lucie. Culminant à plus de 700m d'altitude et plongeant dans la mer, ces formations d'origine volcanique sont spectaculaires.

  

Le matin les grands-parents prennent la relève pour "faire l'école", ce qui nous soulage et nous permet de nous documenter et nous organiser pour la suite de notre voyage ainsi que de faire du snorkeling pour une fois ensemble.

             

Plage de la Soufrière, petite ville assez pauvre proche des Pitons. La nuit nous serons visité par des chauves-souris d'une grotte marine proche, attirées sans doutes par les bananes que nous avions laissées dehors dans le cockpit. Le matin le bateau est sali de leurs fientes y compris à l'intérieur dans le carré... Réveil peu engageant.

   

Les Pitons ainsi que les autres montagnes accrochent les nuages, provoquant de belles averses et aussi de magnifiques arc-en-ciels. Lorsqu'ils apparaissent vers midi quand le soleil est au zénith, ils sont alors très bas sur l'horizon comme ci-dessous. Ce pays ne manque pas d'eau!

       

Tim et ses jouets favoris: "Thomas the Train",mais n'oublions pas aussi James, Henry, Emily, toutes de magnifiques locomotives!

                                                                                           

Cette île volcanique regorge de sources chaudes, de bains de boues noires du plus bel effet qui nous rajeunissent de dix ans paraît-il! Tim et Estelle trop impressionnés par tous ces gens couverts de boue, ne s'y baigneront pas pour une foi.

 

Fumerolles et petits lacs de boues de la Soufrière.

 

L'heure de la baignade quotidienne.

                   

Un piton dans toute sa splendeur vu depuis le mouillage où l'on passera plusieurs jours paisibles.

 

Petite excursion au pied des Pitons. On se croirait dans un alpage des préalpes fribourgeoises, car il y a même des vaches. A un détail près cependant, les cocotiers!

  

A l'heure de l'apéro. Jeux avec Grand-Papa qui ne manque pas d'imagination.

   

Premier souper au restaurant en amoureux sans enfants depuis plus de six mois de voyage. Offert par les Grands-Parents (le baby-sitting inclus)!

      

Comme c'est rigolo d'attraper des mangues! La végétation est luxuriante.

      

Un vieux grément de croisière que l'on recroisera plusieurs fois. Notre vendeur de fruits sympatique!

   

On ne se lasse pas de ce paysage extraordinaire, d'autant plus qu'ici l'eau est très limpide et bien garnie de corail.

   

Nils a encore perdu une dent, mais cette fois-ci on doit aller la cacher à terre, car la petite souris n'est pas venue sur Oniva car elle ne sait pas nager. Nils est ravis de trouver des sous au retour de la promenade sous le caillou où il avait caché sa dent. Les Grands-parents en pleine forme!  

 

Kayak en famille, puis dodo pour tous dans le carré durant la traversée qui nous ramène en Martinique.

 

Mouillage à Grande-Anse, où il y a de nombreuses tortues marines.

               

Les couchers de soleil sont toujours un moment privilégié où toute la famille se précipite sur le roof (toit) pour tenter d'apercevoir le rayon vert (diffraction des derniers rayons du soleil sur un horizon lointain et net donnant un rayon luminuex vert) avec un certain succès.

 

Les endroits où se balancer et grimper ne manquent pas à bord pour nos trois moussaillons.

           

On s'est fait tout beau en tissus Madras de la Martinique.

 

Petits restos où les enfants raffolent des accras de morrue (=beignets).

                               

                                              A bientôt !!!

 

 

2013 fév. Ste-Lucie-Martinique
© 2017