oniva.ch

2014 Ile de Santa Cruz, Galapagos (mai)

Santa Cruz est l'île principale et centrale de l'archipel des Galapagos. Le mouillage devant Puerto Ayora est très exposé et rouleur. De plus les bateaux de croisière et les quelques paquebots sont bruyants et polluants. Mais la petite ville est sympa avec ses restos et ses boutiques. 

Le 28 mai nous y fêtons l'anniversaire de Tim et Estelle. Ils ont 5 ans. Ils attendaient avec impatience ce jour-là depuis de nombreuses semaines. Un petit copain est là pour l'occasion. C'est Sohan du bateau Isayan. 

Tim et Estelle ont choisi chacun leur gâteau. Une tarte au citron pour Tim et un cake au chocolat pour Estelle.

Les enfants dans l'une de leurs activités préférées: le dessin.

On ressort les trotinettes comme il y a de beaux trottoirs bien pavés le long de l'avenue Charles Darwin qui mêne au pittoresque marché aux poissons.

Estelle en grande conversation avec un petit lion de mer au marché. Pour faire plaisir à Tim qui est un passionné de pêche, on y va tous les jours. Mais attention, ce n'est pas n'importe quel marché aux poissons! On est aux Galapagos, pardi! Et ça vaut le détour. Jugez par vous-mêmes...

Ce matin-là, c'est une prise peu commune qui a été ramenée. Un espadon de plus de 300 kilos et mesurant près de 6 mètres avec le rostre et la queue.

Avec une telle prise c'est la fête au marché. Tout le monde félicite le fier pêcheur (l'homme avec la salopette bleue) qui a pêché une telle bête. Il lui a fallut 6 heures pour la fatiguer et la ramener à bord de son petit bateau de pêche.

Les pélicans et les lions de mer s'invitent à la fête. Les pêcheurs ont bien du mal à les faire fuir.

                             

Certains ne manquent pas d'audace pour chiper un petit bout de poisson. C'est un spectacle très amusant, mais on ne va pas trop insister sur les règles d'hygiène.

Les pélicans sont vraiment d'étonnants oiseaux, si lourds et en même temps très précis dans leur pêche.

Devinez ce que l'on mange au goûter aux Galapagos ? Des tortues en petits pains.

Mais en voilà une qui n'est pas en petit pain! Elle doit être au moins centenaire à en voir sa taille et les stries qu'elle a sur sa carapace.

Celle-là est moins avenante et émet même un grognement au moment où je prends la photo. 

N'est-ce pas qu'elles sont énormes? A Santa Cruz elles vivent en liberté sur un vaste territoire situé dans les hauteurs de l'île où il fait plus frais et moins aride.

Elles adorent se recouvrir de boue, ainsi elles chassent les parasites de leur peau.

Elles inspirent quiétude et sérénité! Mais ne sont pas connues pour leur vivacité...

Mais d'où viennent-elles ces deux tortues?

Los Gemellos, deux cratères volcaniques résultants d'un effondrement. La végétation est dense et tous les arbres sont recouverts de mousses. Ici ce sont des scalésias, une espèce endémique aux Galapagos.

A d'autres endroits c'est les goyaviers et les lianes des fruits de la passion qui ont proliférés, importés par les premiers colons et disséminés par les fameux "Pinsons de Darwin" comme celui-ci. Charles Darwin aurait basé sa théorie de l'évolution des espèces notamment en étudiant l'adaptation au milieu et son influence sur la morphologie des pinsons de ces îles en fonction de ce dont ils se nourrissent.

On voit énormément d'oiseaux, aussi bien marins que terrestres. Il y en a partout, c'est magnifique.

Voici un autre spécimen intéressant. C'est un iguane terrestre cette fois-ci. On dirait qu'il a choisi un habit un peu trop grand pour sa taille.

 

Charmantes danseuses aux robes de couleurs locales. 

Tim fait sensation avec ses boucles blondes auprès des jeunes filles à la place de jeu. Celle-ci est à mentionner car depuis que nous avons quitté l'Europe, rares sont les places de jeux pour enfants. Mais ici au Galapagos il y en a plusieurs pour la joie des petits et des plus grandes.

En excursion sur l'île de Floréana au sud de Santa Cruz avec un bateau touristique, ne pouvant y aller avec Oniva. Cette île fut le théâtre d'intrigues et de mystères pour le moins romanesque notammment décrits par Margaret Wittmer une des pionnières.

L'archipel des Galapagos est très volcanique. Plusieurs volcans sont encore en activité avec des éruptions datant de quelques années.

                          

Les rochers et falaises de l'Asilo de la Paz qui se trouve vers l'unique source de l'île. Ce fut là que les premiers habitants s'installèrent. Si les Galapagos ont été colonisées que très tardivement, il y a à peine plus de 200 ans, c'est à cause de leur manque d'eau et de sources suffisantes.

 

Dans une petite réserve de tortues à Floreana, on assiste à une altercation entre deux mâles rivaux, car c'est la saison des amours.

Suiver le guide!

Sable blanc corallien et roche volcanique offrent de superbes contastes. 

Quelques photos avec la GoPro à Floreéana d'une crique peuplée de lions de mer très joueurs. Ils sont intrigués par nos palmes et viennent les mordiller pour voir si c'est bon!

Là, ils commencent à s'approcher de très près.

 

Ils nous font un magnifique ballet aquatique. Quel moment magique. Tim et Estelle sont restés un peu en retrait sur la plage, car cette proximité devenait vraiment impressionnante.

Deux bébés se réveillant de la sieste.

Au revoir Floréana, île très sauvage et charmante.

                              

Nils dit au revoir à son copain Sohan qui part avec ses parents traverser le Pacifique. Nous le rejoindrons plus tard.

Marche dans la "guarrigue" au sud de Santa Cruz en direction de la baie des tortues.

Estelle qui danse sur la plage avec son nouveau chapeau.

Nils et Tim qui barbotent avec un iguane marin impassible.

Ce sont les seuls iguanes au monde à aller dans la mer. Ils y vont la journée pour se nourrir d'algues et de petits crustacés, puis reviennent sur les plages et les rochers pour dormir. En se promenant, on voit partout leurs empreintes caractéristiques dans le sable.

Une belle plage quasiment déserte, peuplée par les iguanes et les tortues marines qui viennent pondre. Des fanions signalent la présence des nids pour ne pas qu'on écrase les oeufs.

A bientôt les trois moussaillons.

 

2014 avril Santa Cruz, Galapagos
© 2017