oniva.ch

2015 Nelson, Nouvelle-Zélande (février) 

Voici notre nouvelle maison pour 2,5 mois que nous occuperons durant notre séjour à Nelson, charmante petite ville dans l'île du sud de la Nouvelle-Zélande. Maison ancienne, en bois joliment repeint mais dont l'équipement est relativement rustique. Mais que de place et cela ne bouge pas!

On redécouvre la vie terrestre avec une joie toute enfantine: on peut laisser couler l'eau quand on fait la vaisselle, prendre un bain avec de la mousse, pas besoin de vérifier la tenue de l'ancre, d'analyser le bulletin météo avant de se coucher, de dessaliniser l'eau, de fermer les capots quand il pleut, d'attendre le vent pour se déplacer, d'ôter les algues de la coque, bref... une vie diamétralement différente.

Et surtout: les enfants découvriront l'école, la vraie, celle avec une maîtresse, des pupitres,  un cartable et un préau.  Pendant ce temps plus de Cned (école à distance), soit un peu de répit pour les parents et grand changement pour les enfants.

Tout le monde est ravi et les enfants très curieux de découvrir toutes ces nouveautés.

Tim et Estelle (au fond au soleil) sont dans la même classe avec une adorable maîtresse. Les enseignants ont l'air très motivés et disponibles. Les parents peuvent même venir dans les classes amener leurs enfants et l'atmosphère est très détendue.

Beaucoup d'activités se passent aussi en plein air lorsqu'il fait beau. Le chapeau de soleil à large bord est obligatoire lorsqu'ils sortent de classe: "No hat, no play!" telle est la règle.

Les bâtiments scolaires sont très jolis et anciens, entourés de verdure et de grands arbres. Par contre les équipements sont sommaires et bien usagés si l'on compare avec ce qu'on a en Suisse. Pas de salle de gym, pas de réfectoire, pas d'aula et des fenêtres simples vitrages avec des persiennes. Apparemment les écoles manquent grandement de moyens sauf celles qui sont au bénéfice d'un gentil mécène ou donateur. Par contre l'écolage est conséquent pour des gens venant de l'étranger comme nous. Les classes sont nombreuses: 30 élèves dans celle de Nils (8.5 ans) et 23 chez Tim et Estelle (6 ans).

A midi les enfants restent à l'école et mangent le contenu de leurs "lunch-boxes" sous les grands arbres du parc. On voit ici Estelle au premier plan avec ses nouvelles copines. S'il pleut, ils mangent à leur pupitre dans la classe. Autant dire que les premiers jours ils sont revenus affamés, préférant jouer que de manger.

A l'école, durant le printemps et l'été austral, les enfants vont chaque jour à la piscine en plein air et non-chauffée sauf lorsqu'il pleut. Les Néo-Zéalandais ne sont vraiment pas frileux. Cela nous demandera un certain temps d'adaptation pour pouvoir se découvrir comme eux en ayant vécu plus d'une année et demie sans interruption sous les tropiques.

Cours de gym extra-scolaire car il n'y a pas de cours de gym à l'école.

                         

Dans toutes les activités ils ont des récompenses, des encouragements, des gommettes, etc... Ici, Nils est tout fier d'avoir reçu le trophée du "player of the day", trophée qu'il peut garder à la maison jusqu'à la semaine suivante.

Par contre les enfants n'ont pas de notes, ni d'évaluations, cela nous change beaucoup des méthodes du Cned ou de la Suisse. L'accent est surtout mis sur les maths et l'anglais et les autres branches sont traitées de façon sporadique. De plus il y a une grande solidarité et entraide au sein de la classe et la compétition est très limitée au profit de beaucoup de tolérance.  

Les garçons font partie aussi de l'équipe de foot de l'école, activité organisée et dirigée par les parents. Chaque semaine, Tim attend avec impatience le jour où il a "son football".  

Estelle suit des cours de ballet. Sa maman préférerait de la gym, mais rien à faire...

Goûter après l'école pour nos petits affamés qui rentrent de l'école avec leurs lunch-box encore presque pleins!

Nos amis, Chante et Stu, rencontrés en bateau aux îles Marquises 6 mois auparavant et qui nous ont motivés à venir séjourner dans leur belle région. Ils sont très chaleureux et accueillants et font tout pour nous mettre à l'aise comme à la maison.

Leurs filles Isla et Paige forment une belle équipe avec nos enfants.

Toute la famille s'équipe de vélos, un mode de transport encore inconnu pour eux, car à bord d'Oniva on n'a que des trottinettes. Rapidement les petites roues sont enlevées et cela devient une de leurs occupations favorites.

De plus en plus à l'aise Nils s'amuse au BMX park.

Tim n'est pas non plus en manque d'acrobaties.

Papa et fiston contents.

Sur la plage de Tahunanui à Nelson le soleil est très intense et même si d'autres se bronzent, on préfère rester couvert car le vent est frais.

Célébration du Waitangi Day, anniversaire du fameux traité entre les colons anglais et les Maoris autochtones qui ouvra les portes à la future Nouvelle-Zélande. La façon dont il fut conclu laisse une certaine rancoeur chez les Maoris comme souvent ce fut le cas lors de la colonisation de nouvelles contrées par les Européens d'alors. Par contre, la culture maorie est bien mise en valeur et la langue maorie toujours bien vivante, même si on peut sentir certaines tensions entre les différentes communautés.  

Fête et danses au Founders park à Nelson,

Petite parenthèse humoristique, qui nous plaît bien peinte, sur le mur d'une "banque alternative" .

BBQ chez Chante et Stu en compagnie de la famille de Lucy et Adrian habitant aussi Nelson et rencontrés par hasard ensemble dans un atoll des Tuamotu. 6 adultes pour 9 enfants, on est en minorité. 

                        

Stu le Chef nous prépare de belles grillades...

...pendant que petites filles jouent à la dinette sur le gazon. 

Les enfants barbotent dans la petite rivière coulant au bas du jardin de nos amis.

Hé, Nils c'est le moment de donner un coup de ciseaux, non?

Vue sur la baie de Nelson et ses vallées fertiles, depuis les colines de Takaka près de la rivière de Motupipi. Certains noms de lieux n'échappent pas aux boutades de notre Tim. 

En promenade le long de la côte dans le parc national d'Abel Tasman avec un camping à Totaranui.

Magnifique végétation de fougères arborescentes.

Plages sauvages à perte de vue.

Sable doré peu courant de Totaranui.

Oups! Le vent se lève, on s'accroche à son chapeau.

Cavaliers à marée basse à Marahau et au loin la chaîne de montagnes au-dessus de Nelson.

Camping à Marahau avec Chante et Stu et plusieurs autres familles pour leurs anniversaires.

                              

                                     Happy Birthday to you both! 

Réveil un peu frisquet le matin.

Tim et Estelle trouvent le camping super chouette.

"Split Apple Rock" en guise de conclusion pour cette première partie de notre séjour à Nelson. 

 

                          

2015 fév. Nelson NZ
© 2017