oniva.ch

2015 Nelson, NZ, 2ème partie (mars)

¨

Le climat en cette fin d'été austral à Nelson en Nouvelle-Zélande est très agréable. Ces magnifiques journées bien ensolleillées nous permettent de découvrir la région et de faire de belles excursions, comme ici à Cable Bay.

Paysage sauvage et peu habité, partagé entre forêts et prairies où broutent les moutons.

Pique-nique avec la famille Whithouse de Nelson rencontrée pour la première fois en bateau aux Marquises.

Estelle s'amuse beaucoup avec sa copine Isla.

 

Les parents sont de sortie pour fêter l'anniversaire de Lucy, une amie navigatrice habitant aussi Nelson et rencontrée en bateau dans un atoll des Tuamotu avec son mari et ses 4 enfants. Décidemment les gens de Nelson naviguent beaucoup! Le thème de la soirée est les années 20 et les déguisements sont rapidement adoptés par les petits qui trouvent cela très élégant.   

Bien sûr nos amis Stu et Chante sont de la partie!

Cette belle fête a lieu dans une magnifique demeure d'époque.

Une baby-sitter permettra aux parents de festoyer jusqu'à point d'heure. Cela faisait longtemps que ça ne nous était plus arrivé. Vive les baby-sitters!

Après la fête, c'est pas tout, place au sport: cette fois-ci avec nos nouveaux amis suisses de Lucerne en semestre sabbatique. Mountain bike pour les parents sur des pistes spécialement aménagées dans les montagnes surplombants Nelson, pendant que nos 5 enfants respectifs sont sur les bancs d'école.

Vue plongeante sur les environs avec un soleil toujours aussi radieux.

 

Nils effectue sa première descente de rivière en kayak avec sa maman. Nous avons apporté ce kayak gonflable dans nos bagages depuis la Polynésie.

C'est la rivière Maitai qui passe juste derrière notre maison et se jette dans la mer à Nelson. On arrive à pied avec le kayak à la maison ce qui nous enchante beaucoup. 

Les cours de gym extra-scolaires de Michèle sont très appréciés par les enfants.

Invitation chez Lucy et Adrian et leurs 4 enfants. Naomi trouve très drôle de prêter une perruque et sa robe à Nils qui reste un peu sceptique devant ses copains Callum et Thomas.

Week-end nature. On a loué une "bach" (= maison de plage) à Golden Bay. Lieu très sauvage avec beaucoup d'oiseaux et de belles marées. 

A marée basse, il y a une quantité de coquillages qui permettent de décorer de magnifiques châteaux de sables devant la maison.

                           

La résurgence de Waikoropupu springs. Une eau d'une incroyable transparence sort de la terre.  Il est difficile d'en rendre toute la beauté en photo. Cette source est connue comme étant l'un des endroits de la terre ayant l'eau la plus limpide. C'est fascinant.

Sur la plage menant à Farewell Spit, une immense langue de sable en forme de "C" s'avançant dans la mer à l'extrémité nord-ouest de l'île du sud. Parc naturel et endroit de prédilection pour les oiseaux migrateurs venant de l'Antarctique.

Cette formation géologique très particulière se transforme parfois en un piège pour les baleines et notamment les globicéphales (pilot whales) qui peuvent être déroutées par la faible profondeur de la mer et la présence de nombreux bancs de sables. Des échouements massifs de ces mammifères marins peuvent se produire lorsqu'ils perdent leur orientation. Cela sera le cas 2 semaines après notre visite, où plus de 150 globicéphales s'échoueront et seule une petite partie pourra être sauvée grâce à la mobilisation de centaines de bénévoles qui leur verseront de l'eau sur le corps en attendant que la marée remonte. 

Forêt particulière le long de la côte. 

Nils et Estelle pleins de complicité.

Ils regorgent d'énergie et n'hésistent pas à dévaler les pentes à toute allure, on commence à avoir de la peine à les suivre!

Vaste plage sur la côte ouest battue par les vagues et les vents des 40èmes.

Et hop! On dévale les dunes d'un sable superbe à Wharariki beach. 

Beaux surfs, mais la température de l'eau est devenue trop froide pour les oiseaux tropicaux que nous sommes devenus. 

Les algues géantes se transforment en marionnettes étonnantes pour les enfants.

Même à terre, nous avons conservé notre habitude quotidienne de prendre  les fichiers gribs indiquant la force et la direction du vent. C'est avec beaucoup de tristesse qu'on observe le développement et le parcours du cyclone Pam, cyclone de catégorie 5 (la plus élevée) qui dévastera l'archipel des Vanuatus, un endroit où on aurait voulu se rendre par la suite et où des amis navigateurs se trouvent en ce moment. Voici une image sur notre Ipad de Pam qui arrive, heureusement déjà affaibli, sur le nord de la Nouvelle-Zélande.

Scène domestique quotidienne dans notre maison à l'heure des devoirs ou des bricolages. 

 

Vue depuis le sommet surplombant notre quartier, avec notre maison visible au centre du tiers inférieur de la photo.

Vue sur le port et une partie de la ville de Nelson depuis le sommet des collines de Grampians.

Avec nos amis Malcolm et Valérie venus d'Auckland où ils ont vécu une année, avant leur retour en Suisse.

Kayak sur la mer avec les 5 enfants de nos 2 familles.

Toute la petite troupe pagaie gaiement sous la conduite de Delphine.

Le soir on a droit à une pièce de théâtre de Clara et Estelle et à un récital de Larissa.

                        

A 50 ans Huaras s'élance courageusement pour son premier triathlon par équipe.

Les enfants encouragent très fièrement leur Papa.

Jamais à court d'idées, les enfants améliorent cette cabane de plage dans laquelle ils voudraient bien passer la nuit.

Tim adore faire des feux, mais malheureusement il y a un ban total sur les feux en Nouvelle-Zélande, sauf dans des endroits très déterminés et organisés.

Le climat fraîchit, mais c'est encore l'occasion de belles sorties en mountain bike. 

Expédition familiale en kayak aux alentours du port de Nelson.

                       

Petit matin frisquet sur le chemin de l'école qui se trouve à 8 minutes à pied de la maison dans la même rue et le long du même trottoir. Cependant, le manque très étonnant mais pourtant certain de courtoisie au volant de la part des Néo-Zélandais en général ne nous permet pas de laisser aller les enfants seuls à l'école. 

Avril arrivant, nous quittons avec regret cette belle région et tous nos amis, bien décidés à y revenir à nouveau tant cela nous a plu.

Les enfants apprécient beaucoup les délicieuses pâtisserie de Dee, l'adorable grand-maman de Isla et Paige.

Ce n'est qu'après le passage du lapin de Pâques dans le jardin qu'on quitte Nelson. Avant de retrouver notre bateau en Polynésie, nous visiterons encore un peu la Nouvelle-Zélande durant deux semaines.  

 

 

        

2015 mars Nelson NZ (2ème partie)
© 2017