oniva.ch

2017 Moab et Arizona (avril)

La suite de notre séjour à Moab est très variée et chaque week-end on en profite pour découvrir  cette superbe région. Cette fois-ci on part au sud de l'Utah, à Bluff, où se trouve un intéressant musée en plein air des pionniers mormons. 

Il y a une quinzaine de cabines d'époque reconstituées par des familles actuelles et qui retracent l'histoire de leurs ancêtres partis à la conquête de cette région semi-désertique et très inhospitalière. Des déguisements sont mis à disposition et les enfants se prennent vite au jeu en grimpant dans les nombreux chariots et en jouant aux pionniers. Pour ajouter au charme du site on est quasiment les seuls visiteurs car ce n'est pas encore la saison touristique.

En route, on passe devant le remarquable "Church Rock" qui marque l'entrée de la partie sud du parc national de Canyonlands. Il fait encore très froid et la neige n'est pas très loin.

Cette partie du sud-est de l'Utah est très retirée. Il y a plusieurs réserves indiennes Navajo ou Ute. Ces Indiens vivent principalement de l'élevage sur de maigres pâtures et d'un peu d'artisanat. Voici un tipi qui leur sert de lieu de réunion. Leur niveau de vie est malheureusement très bas et plus de 40% de cette population vit en dessous du niveau de pauvreté. C'est assez triste!

Toutefois, la richesse de leur culture et l'ingéniosité de leurs ancêtres sont bien mis en valeur dans des sites grandioses comme celui de Mesa Verde dans la région de Cortez au Colorado.

Les Anassazis, ancêtres des Indiens actuels, avaient construit un grand nombre de villages en briques de terre, avec des maisons à étages et de nombreux kivas, lieux circulaires servant au stockage des récoltes et parfois aux cérémonies.

La dureté du climat, les grandes différences de températures entre l'hiver et l'été, ainsi que les rivalités entre les différents groupes, ont conduit ces peuples à construire leurs villages dans des abris sous-roche bien protégés le long de canyons très escarpés et difficilement accessibles.  

Durant cette première escapade dans le sud, on s'arrête aussi à Goosenecks State Park. Ici la San Juan River coule au fond d'un canyon profond de plus de 300 mètres en effectuant d'incroyables méandres. Sur la carte, la rivière parcourt plus de 10 miles en ne se déplaçant que de 2.5 miles à l'ouest. C'est saisissant et unique au monde, foi de canoëistes...

Une vue rapprochée d'une des trois boucles quasi-identiques et parfaites.

Un autre week-end passé à Arches National Park (NP) qui se trouve à quelques km au nord de Moab. Voici le Balanced Rock.

La région des Windows dans Arches NP avec, en arrière-plan, les montagnes encore bien enneigées de La Sal.

Cette région devient de plus en plus populaire avec les jeeps et les buggies qui usent leur gomme sur les slickrocks. Heureusement les autorités locales gèrent bien cette activité qui, par ailleurs, ne remporte pas du tout notre suffrage. Les pistes leur étant réservées sont heureusement bien séparées de celles pour les mountain bikes et les randonneurs.

Les semaines d'école pour les enfants sont bien remplies et ils montrent beaucoup de motivation et d'application. 

Ici, j'accompagne la classe d'Estelle au Youth Garden Project, un endroit où ils apprennent le jardinage et beaucoup de choses sur la nature. Aujourd'hui, ils planteront des radis qui seront vendus plus tard au marché local.

Estelle est invitée à l'anniversaire d'une petite copine de classe. Elle est très heureuse d'être si vite intégrée et a déjà plusieurs copines.

Les vacances de "Spring break" (notre Pâques) arrivent et on remet le cap au sud.

En commençant par Cortez au Colorado où on va participer à une petite course locale de 4 miles sur un trail. On pense fort à Caroline (Championne du Monde de la catégorie...) en crachant nos poumons dans la fraîcheur du petit matin à 2000 mètres d'altitude. Les enfants se prennent au jeu et se donnent à fond.

Ensuite on fait une leçon de géographie en passant par les "Four Corners", le seul endroit des USA où 4 Etats se touchent en même temps.

Sur la photo, Nils a le pied droit en Arizona, l'autre au Nouveau-Mexique, la main droite en Utah et la gauche au Colorado. Cela lui plaît beaucoup et il se met en tête d'apprendre par coeur à situer sur les cartes les 50 Etats des Etats-Unis. S'il les sait, il pourra recevoir un petit trophée à l'école, ce qui ne tarde pas à venir et il en est très content.

On remarque que le système scolaire américain qu'on découvre pour la première fois à Moab est assez compétitif, mais aussi très valorisant avec beaucoup de petites récompenses et de certificats qui motivent énormément les enfants. Ce qui est bien, c'est ce que ne sont pas seulement les meilleurs qui sont récompensés, mais aussi lorsque chacun fait progrès. Récompenses non seulement distribuées pour l'aspect académique, mais aussi pour les relations entre les enfants, le respect des règles, la courtoisie, etc... La qualité de cette école publique nous impressionne et il nous semble que tous les enseignants sont très motivés. Leurs contrats étant renouvelés d'année en année, est-ce aussi une raison de plus pour tant de motivation?

La discipline est assez stricte et l'accent est mis sur le respect des autres et l'entraide. Chaque jour ils sont évalués sur leur comportement. C'est bien dommage que leur Président actuel ne soit pas passé par une telle école!

En route vers Monument Valley, une grosse tempête de sable se lève et l'ambiance est assez spectaculaire à l'approche de ces grandes cheminées volcaniques qui surgissent dans le désert. 

Le lendemain, le vent est retombé après une nuit agitée où les rafales nous rappelaient un peu le bateau. La journée s'annonce magnifique pour une visite de Monument Valley.

Estelle au Far-West.

                              

On laisse la caravane au camping et on visite avec la voiture uniquement. Cette polyvalence nous va bien dans ce pays où la place ne manque pas. En Europe, une telle façon de voyager serait plus difficile.

Monkey business!

 

Photos prises à 3 ans et demi d'intervalle. La première lors du premier voyage dans l'ouest américain effectué en 2013 et la seconde en ce frais mois d'avril 2017. Différences visibles: soir et matin, T-shirts et polaires...

Tout sourire!

Camping sauvage sur une immense plage au bord du Lac Powell, lac formé par un barrage sur le Colorado.

Magnifique étendue d'eau au milieu du désert.  

 

 

La région du Lac Powell est très riche en "slot canyons", qui sont des canyons très étroits taillés par la pluie et les orages dans la roche sablonneuse dite "sandstone". On s'aventure dans le "Blue Pool slot canyon" avec notre matériel d'escalade après en avoir lu un bref topo dans un livre trouvé à l'office du tourisme. On n'est pas déçu: aucune trace de pas depuis les dernières pluies, des rappels allant jusqu'à 20 mètres, un endroit désert très ludique et d'une beauté admirable. 

Après plusieurs heures d'effort, à la sortie du canyon on est récompensé par la rencontre avec deux beaux hiboux du désert qu'on dérange un peu dans leur sommeil. Ce moment était tellement magique que j'ai oublié de sortir mon appareil photo!

Le désert est un endroit très vivant et varié contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord. Au printemps, il se recouvre d'une multitude de fleurs aux couleurs vives comme celles de ce cactus.

Meteor Crater. Voici l'un des fragments retrouvés suite à l'impact d'une météorite il y a plus de 50'000 ans à 200km à l'est du Grand Canyon. La majeure partie de la météorite a été pulvérisée en fragments très petits lors de l'impact dont certains ont été retrouvés à des dizaines de km du point d'impact. 

Cette collision a créé un immense cratère de 5km de circonférence et de 173 mètres de profondeur. Pour en donner une échelle, le fond du cratère pourrait contenir 20 terrains de foot. Comme son sol ressemble à la surface de la Lune, les astronautes du programme spatial Apollo sont venus s'entraîner dans ce cratère.

La passerelle surplombant le cratère donne un peu mieux l'échelle de grandeur. 

Autre lieu spectaculaire et emblématique des Etats-Unis: le Grand Canyon. La splendeur du site attire des millions de visiteurs et là, pour une fois, on n'est plus tout seul!

On emprunte le South Kaibab Trail pour descendre en direction du Colorado. En chemin on croise un convoi de mules remontant des touristes depuis le fond du canyon. Toutefois, leur position ballotante sur ces animaux et les secousses endurées par ces Messieurs Dames durant des heures ne nous rendent pas envieux de n'avoir opté pour ce jour, que pour nos souliers de montagne.

Après 700 mètres de dénivellé, on se trouve à peine aux 2/3 de la profondeur totale du canyon ce qui donne un peu la mesure de la grandeur de ce site incroyable. C'est comme une montagne à l'envers, on commence par descendre et plus on descend, plus il fait plus chaud. Le retour est assez ingrat, car tout est à faire en remontant! On est récompensé par des vues spectaculaires.

La Watchtower de Desert View qui marque le début du Grand Canyon.

Pour Pâques on a choisi de s'arrêter de nouveau à Goosenecks State Park qui se trouve sur le chemin du retour. Et, surprise (!), les lapins par ici sont même venus avec du chocolat suisse! Nils garde bien le secret encore pour Tim et Estelle. Mais les questions fusent et les doutes sont grands... 

Les vacances sont finies. Les enfants sont ravis de revoir les copains. Cela ne nous empêche pas en fin de journée, une fois les devoirs terminés, d'aller jouer dans le désert, comme ici à Castle Valley distant d'une vingtaine de miles de Moab, un lieu admirable où beaucoup de western ont été tournés.

Mesa Arch avec une vue surplombant les canyons du Colorado et, au loin, le massif de La Sal. Le tout à 40 minutes seulement de Moab.

Le soleil est déjà intense. C'est le désert. Ou il fait chaud, ou il fait froid!

Autre merveille de la région: Upheaval Dome, un immense cratère avec un gisement de sel dans son fond. Son origine n'est pas encore très clairement établie, mais il semblerait que ce soit aussi l'impact d'une grande météorite qui en soit à l'origine. 

Dead Horse Point State Park avec une vue sur le dédale de canyons formés par le Colorado, en direction du sud. Cette vue ressemble à ce qu'on pourrait voir depuis un avion, car on se trouve à plus de 700 mètres au dessus des bords supérieurs des canyons.

Après la pluie le désert refleurit de plus belle.

Une vue célèbre des "Three Sisters" dans le parc d'Arches.

Le 28 avril, on fête l'anniversaire de Tim et Estelle avec leurs petits copains.

Comme toujours chacun a droit à son gâteau!

Huit ans déjà et dire qu'ils venaient d'avoir trois ans lorsqu'on est parti en voyage.

Chasse au trésor, course cuillère-patate, etc... c'est un après-midi très joyeux et ensolleillé, même si le matin on a eu droit à la dernière neige de la saison qui nous a fait craindre le pire.

Ici, dans ce climat désertique, les températures peuvent varier très brusquement en fonction de la direction du vent. Le matin on peut être en veste de ski et l'après-midi en T-shirt!

On joue aux paléontologues en observant ces traces de dinosaures provenant de la famille des Diplodoccus, les plus grands des dinosaures, dans la région de Klondike Bluff à 30km au nord de Moab. Les traces sont impressionnantes et cette zone est très riche en fossiles. C'est là que l'Utah Raptor a été découvert. 

C'est l'un de nos endroits de prédilection pour le mountain bike dans un décor très minéral.

Estelle en pleine concentration.

Ce qu'il fait soif!

93 % des terres du Grand County autour de Moab sont publiques. Cela permet d'interminables randonnées et des campings sauvages de toute beauté, quasiment n'importe où. Un vrai sentiment de liberté...

A bientôt pour la dernière partie sur Moab!

2017 04 Moab et Arizona
© 2017