oniva.ch

Notre itinéraire depuis juillet 2012

Vous pourrez visualiser une partie du trajet d'Oniva sur la carte satellite dans le Pacifique Sud en cliquant ici.

Le 26 mai 2017 nous avons passé 3 mois à Moab, dans l'état de l'Utah aux USA. Les parents de Delphine viennent nous rendre visite et ensemble on va aller faire du camping dans les états de l'Idaho et du Montana. 

Nous avons vendu notre catamaran Oniva fin octobre 2016 aux iles Fidji. Ensuite une escapade d'un mois en camping-car en Australie avant de faire une visite de 2 mois et demi en Suisse pour revoir famille et amis et pour rénover un peu notre maison.

Depuis février, nous avons repris le voyage, en caravane cette fois-ci à travers l'ouest américain et canadien. Moab (Utah) sera une étape de 3 mois où les enfants iront à l'école publique de cette sympathique bourgade au coeur des parcs nationaux de l'ouest américain. Au menu: école, camping, randonnée, escalade, mountain bike et canoë. 

Notre itinéraire depuis notre départ le 15 juillet 2012:

Nous sommes partis du port de Hyères, au sud de la France, pour une première croisière test de 2 semaines en direction de la Corse avec la famille Mousson. Puis retour au port de Hyères pour y finir quelques réglages. Dernière visite des parents de Delphine avant le grand départ.

Première étape: les Baléares: Minorque, Majorque puis Barcelone et retour sur Majorque, Ibiza, Formentera.

Ensuite cabotage le long de la côte espagnole jusqu'à Gibraltar. On quitte l'Europe pour le Maroc (Rabat, Agadir), puis traversée sur les Canaries: La Graciosa, Lanzarote, Fuerteventura, Gran Canaria, Tenerife, La Gomera.

Première grande traversée de 5 jours en direction des îles du Cap-vert (Mindelo, Santo Antao), puis traversée de l'Atlantique avec notre équipier Yann.

Arrivés en Martinique, nous avons fait une croisière avec sa famille sur la côte est de l'île, puis nous sommes allés à l'île de Ste-Lucie avec les parents de Delphine et à nouveau en Martinique.

Ensuite nous avons pris le chemin du nord avec une escale en Dominique, puis visite de l'archipel des Saintes, de la Guadeloupe et de Petite Terre. Après nous avons rejoint Antigua puis sommes allés à Barbuda, St-Barth et finalement St-Martin.

Après une brève escale à Anguilla, nous avons traversé sur les îles Vierges Britanniques "BVI" (Virgine Gorda, Salt Island, Peter Island, Normann Island, Tortola, Jost Van Dyke) en compagnie de la famille Thielen.

Puis visite des îles Vierges Américaines (St-John, St-Thomas) et Espagnoles (Culebrita, Culebra, Vieques) et retour aux BVI où notre ami Marc nous a rendu visite (Anegada,Virgin Gorda). 

Puis on prend le chemin du sud en commençant par l'île de Saba, puis St-Kitt's et Nevis, l'île de Montserrat, la Guadeloupe, les Saintes, la Dominique. Après une escale technique en Martinique, nous continuons le chemin vers le sud en passant par Ste-Lucie puis nous visitons l'archipel des Grenadines (Béquia, Tobago cays, Petit St-Vincent, Union, Carriacou) pour finalement arriver à Grenade où l'on a sorti le bateau de l'eau durant la période cyclonique afin d'effectuer une pause terrestre de 3 mois après une année complète de navigation.

Durant l'été 2013 nous sommes allés deux mois en Suisse puis un mois aux USA, pour visiter la famille, les amis et se dégourdir les jambes en montagne.

De retour à Grenade au chantier naval de David's Harbour, nous avons fait quelques améliorations techniques au bateau en vue des longues traversées qui nous attendent. Puis naviguation dans le sud de Grenade et retrouvailles avec quelques bateaux-copains (Aloha Spirit, Wennig, Dingod'îles, Irish Mist). Remontée sur les Grenadines (Tobago Cays, Mayreau, Petit-St- Vincent, Carriacou) puis traversée sur l'île de Tobago à Charlotteville. 

Retour à Grenade où un petit problème avec notre nouveau dessalinisateur, nous oblige à remonter en Martinique pour que les réglages soient faits. On remplit les cales de bons produits français et ensuite on effectue une traversée de la mer des Caraïbes durant 3 jours à destination de Bonaire. Nous y restons jusqu'à mi-janvier, car des amis (Jérôme Piguet et famille) puis les parents de Delphine viennent nous rendre visite. C'est une pause bien méritée après tant de miles nautiques et kilomètres terrestres parcourus ces derniers mois. En plus c'est un petit paradis pour la plongée! 

Nous poursuivons notre route vers l'ouest en visitant le reste de l'archipel des ABC. D'abord Little Curaçao, puis le mouillage de Spanish Water sur l'île de Curaçao avec  sa belle capitale colorée de Willemstad. Puis Aruba pour attendre les vents favorables pour traverser jusqu'à Santa Marta en Colombie. Ce passage est le plus délicat des Caraïbes, surnommé à juste titre le "cap Horn des Antilles". On a eu des rafales à 38 nds alors que les fichiers météo annonçait 15 à 20 nds. On a visité par voie terrestre la ville de Cartagena. 

Traversée sur les San Blas au Panama en faisant une brêve escale aux Islas Rosario au large de Cartagena. 

Arrivée aux San Blas, petit paradis tropical pour les plaisanciers avec îles magnifiques et Indiens Kunas sympathiques. Tombés sous le charme, on va rester un mois de plus que prévu. On se rend à Colon pour effectuer les formalités pour le passage du canal de Panama, s'approvisionner et chercher nos amis suisses (Jacques et Jacqueline). Huaras traversera avec eux le canal pour avoir une 1ère expérience sur un autre bateau. Puis on retourne ensemble aux San Blas pour un mois. Merveilleuse expérience très variée: plongées, remontées de rivière, marches dans la jungle...

Quelques jours 6 miles en amont sur le Rio Chagres au milieu de la forêt, expérience insolite. Gros avitaillement pour 3 mois à Shelter Bay Marina. Passage du canal de Panama et arrivée dans les eaux du Pacifique. Grand moment tant attendu! Escales dans l'archipel de Perlas.

Traversée de 8 jours vers les Galapagos avec une halte au rocher de Malpelo. Traversée difficile contre courants et vents contraires.

Visite des Galapagos durant un mois et demi en commençant par l'île de San Cristobal où les lions de mer viennent parfois nous rendrent visite jusqu'à sur le bateau. Puis l'île de Santa Cruz. Et enfin l'île d'Isabela, dernière escale avant la Polynésie.

Traversée du Pacifique de 3000 miles (5500km) en 18 jours dans des conditions de mer croisée pas faciles et après quelques péripéties.

Arrivée aux îles Marquises en Polynésie française. On visite l'archipel en commençant par les ìles du sud :Fatu-Hiva, Tahuata et Hiva Oa puis les îles du nord: Ua Huka, Nuku Hiva puis Uo Pou. Nous sommes sous le charme de ces îles aux paysages grandioses et aux habitants si accueillants. Nous y restons près de deux mois. C'est une des étapes les plus marquantes de nos deux ans de voyages jusqu'à présent.

Traversée en direction de l'archipel des Tuamotus. Arrêt inattendu aux îles du Désapointement pour cause de manque de vent. Escale très insolite, les habitants de Napuka n'ont pas vu passer de bateau depuis plus de 5 mois. Accueil chaleureux.

Arrivée aux Tuamotus, sur l'atoll très peu visité de Raroia, aux magnifiques motus (îlots) sauvages et sables roses. Puis Makemo, où l'on a une grande frayeur: on s'échoue sur un récif pointu, très peu visible et non-répertorié. Plus de peur que de mal, mais l'incident nous secouera durant plusieurs jours.

On file sur l'atoll Fakarava avec ses chenaux bien balisés pour récupérer. Après de magnifiques plongées dans sa passe sud avec ses murs de requins, c'est l'heure de la rentrée scolaire pour les enfants, car le colis du Cned est enfin arrivé. Suivent Toau et Apataki. Nous passerons plus d'un mois dans ces petites perles égrénées sur de vastes distances, qui résument bien l'idéal des mers du sud qui font tant rêver les navigateurs. 

En arrivant à Tahiti après 2 jours de traversées depuis les Tuamotus, nous renouons avec la civilisation à l'occidentale, les centres commerciaux et le trafic. On décide de s'offrir quelques jours à la marina Taina après plus de 6 mois de mouillages forains. Nous vivons un peu un choc culturel inverse après avoir goûté aux délices des atolls peu peuplés des Tuamotus et des baies sauvages des Marquises. Mais cela a aussi du bon car on retrouve pleins de bato-copains. 

Nous sortons Oniva de l'eau au chantier de Technimarine à Papeete pour lui refaire un antifouling et effectuer quelques réparations après les milliers de miles parcourus ces derniers mois. Ensuite nous filons nous dépoussiérer à Moorea, l'île soeur de Tahiti, dans de magnifiques lagons turquoises. Nous en profitons pour avancer le programme scolaire de nos chérubins. 

Retour à Tahiti pour accueillir les grands-parents en visite pour un mois. Visite de l'île en voiture puis location d'un bungalow par les grands-parents à Moorea pour 2 semaines. Les enfants sont contents d'aller dormir au bungalow et les parents heureux de pouvoir se retrouver en amoureux. Traversée vers les îles-sous-le-vent tous ensemble jusqu'à Bora-Bora d'où repartiront les grands-parents. 

On assiste au départ de la Hawaiki Nui Va'a à Huahine, la plus grande course de pirogues du Pacifique. 112 pirogues composées de 6 rameurs chacunes reliant 4 îles en 3 jours et sur 120km avec des traversées en plein océan. Arrivée mémorable avec les pirogues dans le superbe lagon de Bora-Bora après avoir suivi la course via les îles de Raiatea et Tahaa.

Vilégiature maintenant dans les lagons de Bora aux dégradés turquoises légendaires, et de Raiatea, où snorkeling et planche à voile sont au menu en alternance avec programme scolaire assidu. En effet nous allons bientôt faire une pause terrestre après plus de 2 ans et demi de navigation en laissant 3 mois Oniva en marina durant la saison cyclonique. Nous partirons en avion en louant une maison dans l'île du sud en Nouvelle-Zélande et y mettrons les enfants à l'école durant le premier trimestre qui commence fin janvier. 

Visite de l'île de Maupiti, une des îles les plus à l'ouest de la Polynésie Française. Pour accéder à son magnifique lagon turquoise, on franchit sans peine son unique passe grâce à des conditions météo très calmes. Normalement cette passe est réputée très difficile. Une fois franchie, on tombe sous le charme de cette petite île aux airs de bout du monde. Période cyclonique oblige et météo peu stable on refait cap à l'est direction Tahaa et ses jardins de coraux. Escale à Raiatea puis retour sur Moorea avec un vent d'ouest portant très rare par ici.

Escale à la marina de Vaiare à Moorea pour se protéger de la première dépression tropicale de la saison et des pluies diluviennes, vigilance orange de Météo France. On subit jusqu'à 44 nds de vent dans la marina où l'eau devient marron tant les cascades sont en crues. Une accalmie revient pour le jour de Noël qu'on fêtera au mouillage de la Baie d'Oponohu,dont le somptueux paysage aux pics découpés a été rendu célèbre par James Cook qui s'y arrêta pour la première fois en 1769.

On évite d'aller trop à terre pour tenter d'échapper aux moustiques transmettant le chikungunya qui fait des ravages depuis de 2 mois en Polynésie. Plus de la moitié de la population est déjà atteinte, l'économie est ralentie tant il y a de malades. Entre chikungunya et risque de cyclone, on a hâte d'aller en Nouvelle-Zélande pour quelques temps. 

Traversée jusqu'à l'atoll de Rangiroa au Tuamotus, un paradis pour la plongée. En route, arrêt à Tetiaroa, atoll privé de la famille de Marlon Brando puis à Makatea, atoll surélévé qui ne voit presque jamais de voilier tant son accès est difficile. Comme les promenades à terre sont risquées à cause du chikungunya, on profite de naviguer encore un peu, voire même beaucoup, avant de laisser Oniva à la marina à Moorea et de prendre l'avion pour la Nouvelle-Zélande.

A mi-janvier nous arrivons à Auckland, capitale de la Nouvelle-Zélande chez nos amis Kiwi-Suisse la famille Andrews. Quelques jours dans la maison de vacances de la famille de Malcolm à Wangamata sur la presqu'île de Coromandel. Puis descente en direction de Wellington avec une halte à Rotorua réputée pour ses geysers et autres manifestations volcaniques. Traversée du détroit de Cook en ferry pour rejoindre l'île du sud. Arrivée dans la charmante petite ville de Nelson où nous avons loué une maison durant 2 mois et demi. Cette pause terrestre est bienvenue durant la saison cyclonique dans le Pacifique Sud.

Programme: les enfants vont à l'école néo-zélandaise pour le premier trimestre de l'année scolaire, une belle découverte pour eux. Et les parents apprécient un peu de temps libre pour faire du sport, se documenter sur la suite du voyage et profiter de la vie à terre. Magnifique expérience pour toute la famille. Les enfants font de gros progrès en anglais et se font rapidement pleins de petits copains.

Nous sommes accueilli à bras ouvert par la famille Whitehouse que nous  avions rencontré en navigation aux îles Marquises. Peu à peu nous nous lions d'amitié avec d'autres familles et très vite on se sent comme à la maison. Les week-ends sont l'occasion de découvrir la région en faisant du camping ou en louant de petites maisons de plages. Bref, le temps passe à toute vitesse et s'est avec une certaine tristesse qu'on quitte ce bel endroit et nos nouveaux amis. Pour les enfants ce n'est pas un départ facile non plus. On s'imagine déjà y revenir à la même période l'an prochain...

On passe quelques jours sur la péninsule de Kaikoura sur la côte est et ensuite au pied du Mont Ruapehu dans le parc national Tongariro avec ses spectaculaires volcans avant de reprendre l'avion à Auckland pour la Polynésie.

On retrouve notre cher bateau à la marina de Vaiare à Moorea. Reprise en main du bateau, bricolages divers et cours du Cned pour Nils à fond pour terminer l'année scolaire à temps malgré cette interruption néo-zélandaise de 3 mois. On retrouve de nombreux bato-copains qui se préparent à poursuivre leur traversée du Pacifique à la bonne saison. Quant à nous on décide de rester encore une année de plus en Polynésie. François, l'oncle de Delphine vient à bord 2 semaines et on visite ensemble Tahiti et Moorea.

Ensuite nous prenons l'avion pour la Californie où nous passons une dizaine de jours dans les parcs nationaux de Joshua Tree, Death Valley et Sequoia.

Puis visite en Suisse de mi-juin à fin août pour voir la famille et les amis que nous n'avons plus vu depuis presque 2 ans. C'est avec beaucoup de plaisir qu'on revoit tout le monde à Genève, à Fribourg et en France. On a un programme chargé et varié avec beaucoup de fêtes. On renoue avec la vie trépidante terrestre.

Retour sur Oniva à Tahiti-Moorea fin août pour entamer une croisière de 3 mois dans l'archipel des Tuamotu. Archipel très vaste que nous avions parcouru un peu trop vite à notre goût il y a une année. Véritable paradis pour la plongée. Il comporte de nombreux atolls très peu peuplés et regorgeant de mouillages idylliques et sauvages. Les Tuamotus correspondent vraiment à l'idéal qu'on se faisait des mers du sud, parfait pour des Robinsons en herbe.

Notre croisière aux Tuamotu commence par l'atoll de Tikehau, puis Rangiroa, ensuite Apataki où nous retrouvons pendant une semaine l'équipage Néo-Zélandais de Noce Sei. Puis l'atoll de Toau et Fakarava où l'on fait de magnfiques plongées et snorkeling dans la célèbre passe-sud et ces centaines de requins en compagnie de Parenthèse et Zorba.

L'atoll inhabité de Tahanea nous séduit totalement. On pourrait y rester des semaines si nous n'étions pas déjà au début de la saison cyclonique. Puis une rapide visite à Kauehi à l'équipage d'Isayan qui a ouvert un club de plongée.

Retour à Moorea où on retrouve la cousine de Delphine, Marie, et sa famille en voyage autour du monde. Puis on amarre solidement Oniva à la marina de Vaiare pour le laisser 4 mois durant la saison cyclonique, pendant qu'on va 4 mois en Nouvelle-Zélande.

Le séjour en Nouvelle-Zélande commence par la visite du sud de l'île du Sud et des ces magnifiques Alpes. 2 semaines à Arrowtown près de Queenstown, puis visite du Milford Sound, Te Anau et Wanaka avec la famille Thielen venue de la Suisse passer les fêtes de Fin d'Année avec nous.

Ensuite 2 semaines à Wanaka, région magnifique pour la randonnée. Malheureusement Delphine se blesse à l'épaule en tombant sur un sentier en montagne, s'ensuivra 4 semaines plus tard une opération à Christchurch des tendons déchirés à l'épaule et une très longue convalescence. Mais le voyage continue car cela ne l'empêche pas de marcher. Heureusement Huaras prends le relais pour la cuisine et tout le reste de façon exemplaire. 

Puis visite de la région du Mt-Cook et des superbes lacs turquoises et remontée le long de la West Coast depuis Haast jusqu'à Westport en passant par les Glaciers Fox et Franz-Joseph.

Arrivée à Nelson pour accueillir les parents de Delphine en visite pour un mois, commençant par 10 jours à Golden Bay et Abel Tasman. Retour pour nous à Nelson pour la rentrée scolaire pendant que les Grands-Parents visitent le sud avant de passer encore une semaine avec nous dans la très confortable maison qu'on loue ici pour 2 mois. Pendant ce temps les enfants vont à l'école comme l'an passé à la même période.

Retour à Tahiti-Moorea sur Oniva fin mars pour poursuivre notre périple en bateau à travers le Pacifique. Chantier à Papeete pour refaire l'antifooling du bateau et le préparer pour la suite du voyage. Avitaillement très conséquent pour les 7 mois de navigation à travers les archipels séparant Tahiti de l'Australie où les possibilités d'approvisionnement seront limitées. On termine l'année scolaire au Cned pour les 3 enfants et Delphine continue sa rééducation de l'épaule.

On retrouve plusieurs bato-copains, notamment les familles de Suricat et Zorba avec qui on passe des journées sympas à Tahiti et Moorea. On fait nos au revoirs à tous les bato-copains de part ici puis le 23 mai c'est le jour du grand départ vers l'ouest, à commencer par un petit tour des Iles Sous-le-Vent que nous avions visité déjà de façon approfondie il y a un an et demi. On commence par Huahine, puis Raiatea, Tahaa et Bora-Bora.

Après une traversée délicate avec une houle très courte, on fait escale 18 jours dans l'atoll merveilleux de Mopélia qui restera un de nos meilleurs souvenirs du voyage. On y rencontre Ganeh avec qui on fera route jusqu'à Aitutaki, aux îles Cook, où l'on restera finalement 3 semaines, bloqués par de fortes houles de sud et la zone de convergence du Pacifique sud (similaire au Pot-au-noir) qui apporte pluies et des vents forts peu favorables.

Traversée mouvementée de 5 jours en direction de l'île-état de Nuie avec une escale d'un jour à Beveridge Reef, un récif submergée circulaire au milieu de l'océan à 140 miles au SE de Niue. Escale à Niue, un atoll surélevé très intéressant avec de nombreuses grottes et calanques.

C'est la saison de la migration des baleines et on en voit plusieurs en traversée et vers les îles Tongas, où la prochaine escale se fait dans l'archipel de Vava'u. Réception du colis du Cned pour la 4ème année scolaire à bord d'Oniva. Puis traversée vers les îles Fidji. Notre premier espadon pêché, 1.90cm et 28kg! 

Arrivée à Savusavu, île de Vanua Levu au nord des Fidji, puis visite de Taveuni encore bien marquée par le passage du cyclone de Winston il y a 6 mois. Winston a été le plus fort cyclone jamais enregistré dans l'hémisphère sud avec des vents de plus de 305km/h, les stations météo se sont envolées ensuite... Taveuni est connue pour ses magnifiques cascades et ses récifs coralliens dans le canal qui la sépare de l'île de Vanua Levu. Le Rainbow reef est classé parmi les 10 meilleurs sites de plongée au monde et on le confirme, ce sont les plus beaux coraux qu'on n'ait jamais vu jusqu'à présent. 

Grand chamboulement pour tout l'équipage d'Oniva. Nous l'avons mis en vente et tout de suite il a trouvé un acquéreur. Détails sur la page  08-09 Fidji. On peut cependant continuer de visiter ce beau pays aux possibilités innombrables de mouillage et au climat très agréable en bonne saison. Après les îles de Taveuni et Vanua Levu, nous mettons le cap sur les Yasawas via Yadua, où Noce Sei nous rejoindra et avec qui on naviguera à travers ce bel archipel pendant plus d'un mois.

Notre voyage sur Oniva se teminera à Port Denarau, à l'ouest de Fidji sur l'île principale de Viti Levu le 26 octobre, date de la remise de notre cher bateau à Kelvin son nouveau propriétaire.

Mais le voyage de la famille Gauthey n'est pas terminé, il continue d'abord par un séjour d'un mois en Australie où l'on retrouve la famille Vaucher.

Puis retour en Suisse pour 2 mois pour revoir nos familles. On retourne vivre dans notre maison à Marsens (Fribourg) que nos locataires durant 4,5 ans viennent de quitter. Là, Huaras entreprend de rénover tout ce qu'il peut dans ce minimum de temps: peinture des façades extérieures et intérieurs, nouvel agencement pour la cuisine, changement des fenêtres du salon et taille des arbres. Pendant que Delphine avance au maximum le programme scolaire du Cned avec les 3 enfants avant le départ pour l'Amérique début février 2017.

Arrivée au Texas, à San Antonio chez l'oncle et la tante de Delphine qui nous accueillent chaleureusement. Retrouvaille avec les cousines de Delphine et leurs familles. Puis achat d'une voiture et d'une caravane qu'on passe quelques jours à équiper, car on n'est venu qu'avec une valise chacun pour un voyage de 6 mois.

Aurevoir à la famille du Texas qu'on a eu beaucoup de plaisir à revoir puis départ pour une semaine et 2000 km de route pour aller à Moab dans l'Utah. Visite des parcs nationaux de White Sand et de Chaco Culture au Nouveau-Mexique. Puis arrivée à Moab où nous allons rester 3 mois pour que les enfants puissent aller à l'école locale publique pour encore améliorer leur anglais. Découverte des merveilles naturelles du sud-ouest et séjour assez sportif avec escalade, vélo de montagne, randonnée et canoë. 

Voici quelques uns des bateaux-copains français, allemands, belges, suisses, italiens, canadiens, américains, britanniques, australiens et néo-zélandais avec qui nous avons eu le plaisir de partager un morceau de notre voyage:

Sonntag, La Juliane, Jad, Océanix, Varatraza, Andanza, Cata4, Wennig, Stanbyme,  Kapuera, Dingod'île, Aloha Spirit, Bayalé, Irish Mist, Joréane, Max, Galacsea, Freevol, Joalea, Suricat, Kouunji, Armelle T, Adina, Zouk, Priscalina, Isayan, Nomadeus, Parenthèse, Koa, Night Raider, Soul Nomad, Theophania, Dig Doog, Galactic, Tangatapu, Koru Aihe, Sirena, Noce Sei, Paterithi, Petrushka, Idéfix, La vie en bleu, Sélavi, Léon, Fetia Mana, Zorba, Cormanon, Ganesh, Pagus, Yollata et Del Viento.

On a fait certains tronçons ensemble, on s'est quittés, parfois on s'est retrouvés plus loin...  De beaux moments d'échange et d'amitiés.       

   

 

Itinéraire
© 2017